Accessibilité des infrastructures et équipements de la SNCB pour personnes en situation de handicap

13 septembre 2021

Unia a mis à jour son rapport de recommandations à la SNCB avec la collaboration du Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles (CAWaB).

Bilan général ?
– seul 115 gares sur 555 proposent une assistance aux personnes en situation de handicap
– les personnes handicapées ne savent pas utiliser les transports publics de manière autonome alors que la Belgique s’y est engagée en ratifiant la Convention des Nations Unies de 2009 relatives aux droits des personnes handicapées
– le personnel de la SNCB ne manque pas de bonne volonté, mais il est insuffisamment formé et sensibilisé à l’accessibilité, l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées

Nous épinglons quelques points ci-dessous.

Accessibilité des trains
– La présence de lacunes et de marches entre le quai et le train est particulièrement inconfortable pour l’ensemble des voyageurs (personnes vieillissantes, parents avec poussettes, personnes avec bagages, vélos …). Pour les personnes en fauteuil roulant, ces lacunes et marches rendent l’obstacle infranchissable.
– La SNCB a annoncé fin 2020 son intention de modifier ses commandes de trains M7 de façon à permettre à chaque citoyen de prendre le train de façon autonome. Les nouvelles voitures arriveraient en 2024.
– L’information à bord des trains n’est pas toujours fournie de manière visuelle et auditive. Elle n’est pas non plus toujours en cohérence avec la réalité.
– Il n’y a pas d’annonces indiquant de quel côté aura lieu l’embarquement, ce qui pose un grave problème pour les personnes déficientes visuelles.
– Il arrive encore souvent que des personnes en fauteuil roulant doivent voyager dans le sas parce que les portes d’accès aux wagons sont trop étroites.
– Les personnes à mobilité réduite ont souvent accès à un seul wagon par train, mais son positionnement n’est pas standardisé dans la composition du train.
– Le nombre de places pour les PMR est limité. Trop souvent un groupe ne peut donc pas voyager ensemble.

Accessibilité des gares et des quais
– Selon la SNCB, une gare est intégralement accessible lorsque les quais sont rehaussés à 76 cm, qu’ils sont équipés de lignes de guidage podotactiles; qu’ils sont accessibles par des rampes d’accès ou par des ascenseurs et qu’il y a u moins 1 distributeur de billets accessible. Elle ne prend donc pas en compte l’embarquement et le débarquement dans les trains pour les voyageurs en fauteuils roulants alors que ces personnes ne peuvent pas accéder aux trains sans assistance.
– En janvier 2021, la SNCB comptabilisait 85 gares intégralement accessibles sur un total de 555 gares et points d’arrêt si on ne prend pas en compte l’assistance nécessaire pour l’embarquement et le débarquement.
Le chiffre chute à 27 gares intégralement accessibles, soit 5% des gares belges.
– Les ascenseurs et escalators tombent régulièrement en panne et parfois pour une durée indéterminée. La SNCB ne communique pas en temps réel à ce sujet ce qui bloque trop souvent des voyageurs en fauteuil roulant sur les quais dans le froid et le vent.
– Le guidage podotactile pour les personnes déficientes visuelles n’est pas présent dans toutes les gares ou incomplet.
– Dans de nombreuses gares, la clé des sanitaires PMR est à demander aux guichets. Les sanitaires PMR sont donc inaccessibles en dehors des heures d’ouverture.
– Les procédures en cas d’évacuation de la gare pour les PMR ne sont pas claires. Si l’ascenseur est mis à l’arrêt, le PMR reste donc trop souvent bloqué sur le quai sans information.

Assistance
– En attendant l’accessibilité intégrale des infrastructures de la SNCB, l’assistance constitue un aménagement raisonnable. La SNCB a ainsi mis en place l’assistance B for You.
– L’assistance doit toutefois être réservée au moins 24 heures à l’avance et les personnes qui ont demandé cette assistance doivent se présenter 20 minutes avant le départ du train. Prenons l’exemple d’une personne qui se trouve dans une réunion qui se prolonge doit donc choisir : elle quitte la réunion pour bénéficier de l’assistance ou elle reste dans la réunion et ne bénéficie plus d’assistance.
– 41 gares (sur 555) proposent maintenant la possibilité de réserver une assistance par téléphone jusqu’à 3 heures avant le départ pour un voyage sans correspondance entre 6h30 et 21h.
– L’assistance possible dans 115 gares du premier au dernier train, mais les services d’assistance permanents sont réduits au profit d’équipes mobiles qui n’arrivent pas à répondre à toutes les demandes.
– Le nombre de gare avec assistance n’a plus augmenté depuis 10 ans.
– Des 85 gares de la SNCB intégralement accessibles, 35 proposent un service d’assistance B for You.
– A l’heure actuelle, les accompagnateurs sont autorisés sur base de leur appréciation de la situation à aider une PMR au moment de l’embarquement ou du débarquement. Tant qu’il n’y aura pas d’obligation, les discussions sont inévitables.
– Certains dispositifs d’aide à l’embarquement et au débarquement sont insécurisants, voire dangereux. Par ailleurs, la SNCB exclut (pour des raisons de sécurité) les fauteuils de plus de 300 kg, 75 cm de large et 120 cm de long. Les utilisateurs de scooters électriques restent donc sur le carreau.
– L’assistance se réserve par internet ou via le contact center. Le numéro du contact center est payant. Encore des frais supplémentaires à charge de la personne porteuse de handicap.
– En cas de problème lors de l’assistance, il n’y a pas de personne de contact spécifique ni de procédure d’urgence.

Achat des titres de transport
– Depuis le 1er février 2021, les voyageurs qui utilisent un Pass en version papier doivent payer un supplément. Regrettable bien évidemment pour les personnes en situation de handicap qui sont souvent moins familiarisées avec les nouvelles technologies.
– Les personnes sourdes et malentendantes ont des difficultés pour communiquer avec le personnel des guichets en l’absence de boucles d’induction magnétique.
– Les distributeurs automatiques de titres de transport ne sont souvent pas accessibles aux personnes avec une déficience sensorielle ou intellectuelle.

Accès à l’information et à la communication
– Absence d’informations précises et mises à jour sur l’accessibilité de la gare et/ou du matériel roulant qui circule à l’horaire souhaité.
– Le bouton “réserver assistance” est systématiquement présent même dans les gares où aucune forme d’assistance n’est prévue.
– Absence d’informations facile à lire et comprendre pour les personnes avec un handicap intellectuel.

Unia émet donc un nombre de recommandations à l’adresse de la SNCB.

A suivre donc.

Si vous souhaitez lire l’intégralité du rapport, cliquez sur le lien : Accessibilité infrastructures SNCB – Unia recommandations 2021

Partagez:

À lire aussi…

DigitALL

DigitALL

DIGIT- ALL est un projet de formation au digital qui se déroule au sein de l’espace public numérique (EPN) de l’asbl,...

Budget d’Assistance Personnelle

La BAP est un montant attribué à toutes les personnes en situation de handicap lourd afin qu'elle puisse organiser...

Contactez-Nous

T : +32 (0)2/427.75.42

F : +32 (0)2/427.75.15 

ASBL Le 3e Oeil
18 Rue du Moniteur
1000 Bruxelles

info@3oeil.be

ASBL Le 3e Œil - 18 Rue du Moniteur - 1000 Bruxelles T : +32 (0)2/427.75.42 

Politique de confidentialité et de cookies

Aller au contenu principal